Se canto

Dejoust ma fenestro,
Y a un aouselou,
Touto la neit canto,
Canto pas per yĂšou.

Se Canto, que canto ?
Canto pas per yĂšou,
Canto per ma mio
Qu’es al leng de yĂšou.

Al founso de l’horto
Y a un amelié
Que fa de flous blancos
Coumo de papie

Aquelos flous blancos
Faran d’amellous
Per rampli las pochos
De yĂšou e de vous.

Aquelos mountagnos
Que tan hautos soun
M’empachoun de vĂšire
Mas amours ount soun.

Aquelos moutagnos
S’enabaissaran
E mas amouretas
Se raproucharan

Traduction :

Dessous ma fenĂȘtre
II y a un oiselet
Toute la nuit chante,
Chante sa chanson

S’il chante, qu’il chante,
II ne chante pas pour moi,
II chante pour ma mie
Qui est loin de moi.

Baissez vous montagnes,
Plaines, haussez-vous,
Que mes yeux s’en aillent
OĂč sont mes amours.

Ces fier es montagnes
Qui sont si hautes,
M’empĂȘchent de contempler
Les traits de mon amour.

Ces chĂšres montagnes
Tant s’abaisseront,
Qu’Ă  la fin ma mie
Mes yeux reverront.