Arrosako zolan

Imuntzo eta Beloki

Arrosako zolan,kantu zirimolan
Nahiz eta telebixtan ez gaituzten modan
Euskararen gara,lokarri azkarra,
Gau ilun honetako gure artizarra

Zazpiehun langile,sutsu ta ekilez
Oraina ta geroa ez ditaizke berez,
Kontzertu hunen bidez,musika eztiez,
Euskal izen ta izana,betikotz bat bitez.

Kola ta hanburgesa,euskaldun baldresa
Gustua galtzea ere zer dugun errexa!
Kendu nahi digute,bihotz ta bertute,
Izaki klonikoak egin nahi gaituzte.
Jo dezagun bada,goraki aldaba
Multinazional hoien herria ez gara,
Bretoi ta kortzikar,kanak okzitandar
Nor bedera izaiteko har dezagun indar

Munduko herrien ta irrati libreen
Bilgune goxoa guk dugu urtero hemen
Uhainen ildoan,asmoak geroan
Elkarren ezagutza daukagu gogoan.
Munduko erronkak,herrien borrokak
Bildu gara hausteko zapalkuntzen sokak
Dantza ta irria,kantuz ilargia,
Gau hontan zoriontsu da Euskal Herria

Traduction :
Au pied d’Arrosa, dans le tourbillon du chant
Bien que nous ne soyons pas à la mode, à la télévision
Le feu trĂšs chaud de l’Euskara (la langue basque), ce lien fort
Notre VĂ©nus ce cette nuit sombre,
Pour 700 travailleurs fougeux ..
Le prĂ©sent et le futur ne sera pas la mĂȘme
GrĂące Ă  ce concert, par la musique douce,
Le nom et le passĂ© basque ne font qu’un pour toujours.

Le coca et l’hamburger, le basque nĂ©gligĂ©,
Que c’est facile de perdre le bon goĂ»t
Ils veulent nous enlever nos coeurs et notre force
Ils veulent que nous soyons des clĂŽnes,
Nous ne sommes pas le pays de ces multinationalistes
Bretons, Corses, Kanaks et Occitents,
Prenons force pour ĂȘtre nous mĂȘme,
Frapons, fort si possible.

Ici chaque année, nous avons le lieu de réunion agréable
des villes du monde entier et des radios libres,
Dans le sillon des vagues, les rĂȘves dans le futur,
Nous avons toujours en tĂȘte la rencontre des autres,
Les défit du monde, les combats des pays,
Nous sommes rassemblés pour casser les cordes de la répression
La danse et le rire, en chantant la Lune,
Cette nuit le Pays Basque est heureux.